Grand jeu de l'AFH : gagnez un weekend en famille

De nombreux lots à gagner : tablettes, casques audio, bon d'achats et un wekeend en famille dans un grand parc d'attraction. 
 

 Vous avez un enfant entre 6 et 18 ans ? Proposez-lui de participer au grand jeu d’écriture et d’imagination. Un début d’histoire est proposé, à lui d’imaginer la suite. Il n’y a qu’une limite, celle de l'imagination.

Les enfants ont jusqu’au 17 juillet pour poster leur texte. A l’issue de cette première session, un jury sélectionnera parmi toutes les propositions reçues, la suite qu’il jugera la plus prometteuse.
S’ouvrira alors une 2e session puis une 3e. Pour plus d'informations sur le déroulement, vous pouvez aceder au règlement en c
liquant ici

Pour participer, inscrivez-vous directement sur le site internet du jeu


Quelques extraits des débuts d'histoires :

Continuez l'histoire des 6-11 ans : « Pierre est toujours dans la lune. (…) Quand il ne va pas à l’école, Pierre aide son Papa à la boulangerie. (…) Un jour, une soucoupe volante atterrit dans le jardin... »
A-t-on avis, que se passe-t-il ensuite ? Est-ce un prototype militaire inconnu ou bien réellement des extra-terrestres en visite ? Pierre a-t-il vu la soucoupe volante atterrir ? A toi de décider en racontant la suite.



 

Participez au concours des 12-14 ans : « C’est à petits pas, presque à reculons, qu’Arthur (…) franchit pour la première fois le pas de la porte de l’Orphelinat des Corbeaux. [La directrice de l’établissement] se présenta alors[et] lui dit : "Sais-tu que les corbeaux viennent des grottes et  que la ville de Cornouailles est née d’un corbeau ?" (…)  Interloqué, Arthur se demanda pour quelle raison la directrice avait bien pu lui partager cette information… »

C’est un drôle de message pour accueillir un jeune orphelin... Arthur va-t-il chercher à en savoir plus ? Ou au contraire tout oublier, trop préoccupé par cette nouvelle vie à l’orphelinat ? A toi de raconter !
 

Imaginez la suite de l'histoire des 15-18 ans : « "Ne t’éloigne pas de la maison pendant mon absence !", lui indiqua la mère de Pierre. Elle devait s’absenter quelques jours afin de les réapprovisionner. L’hiver, dans la forêt glaciale de Sibérie près du lac de  Baïkal, était  rude. (…) Chaque  année, Pierre demandait inlassablement à sa mère : "Pourquoi restons-nous vivre ici ? (…) Qu’y a-t-il hors des frontières de cette forêt ?". (…) la réponse – déconcertante – de sa mère  restait toujours la  même : "La magie du lac  de Baïkal ne peut pas nous en faire partir". La magie du lac de Baïkal ? Mais de quoi parlait-elle ? »
Crois-tu que la magie existe ? Ou bien est-ce encore une astuce de sa mère pour empêcher Pierre d’aller voir au-delà de la forêt ? Peut-être est-ce dangereux ? Qu’en penses-tu ? C’est à toi de  nous dire la suite de cette histoire.

 

 
-- 
Emilie COTTA 
Chargée de mission Actions France

Association française des hémophiles (AFH) 
6, rue Alexandre Cabanel 
75015 PARIS 
01 45 67 57 30